« La confirmation boréale »

Michel Mourlet
Carnet de route (13/03/10)
« A Jean Parvulesco »

Cher Jean,

Votre Confirmation boréale, comparée à la littérature critique actuelle, est comme un obus de la Grosse Bertha par rapport aux balles en caoutchouc des forces de l’ordre. Une cohérence impressionnante la mobilise et si, comme vous le savez, je n’en partage pas tous les thèmes (en particulier l’Empire – toute espèce d’agglomérat fictif de composants hétérogènes, colosse d’argile ainsi qu’il est prouvé au long de l’Histoire – étant entièrement du côté de ce que vous appelez dans votre dédicace « la France secrète », celle de mes ancêtres depuis la prise de Rome par Brennos…), je ne puis qu’admirer l’arsenal, l’acier et l’explosif, et me sentir très fier d’être mêlé à ce bombardement.
Pour me limiter aux deux chapitres qui me concernent, j’y ai retrouvé la perspicacité et la force persuasive qui m’avaient séduit lors d’une première lecture. Vous avez mis le doigt sur ce jeu de pile ou face de l’amour, où le disque d’or blanc aux deux effigies – Maguelonne, Marie Dorval – dans mes livres est toujours retombé du même côté, sauf une fois : je devais au moins une fois montrer la face cachée de la lune que le joueur espère en vain voir apparaître. Il fallait bien, par conséquent, que ce fût une légende.
Quant à ce que vous dites de la misère de la littérature officielle depuis une quarantaine d’années, c’est d’une vérité confondante. Vous y distinguez, à l’œuvre de manière concertée, les «puissances du néant» ; j’aurais tendance à n’y voir, plus tristement encore, que l’aliénation médiocre de toute littérature, de tout art (cf. ce que le vendeur de soupe Pinault a infligé à Venise !), arts transformés en marchandises comme les autres ; et l’on sait comment et pourquoi la marchandise s’autodétruit sans cesse pour se reconstituer en nouvelle marchandise, elle-même remplacée à court terme, etc. ; cela en supputant et flattant toujours un peu plus bassement les consommateurs, présumés aussi majoritaires que débiles. Enfin, quelles qu’en soient les causes apparentes ou cachées, le résultat est sous nos yeux, et là aussi vous pointez le doigt avec précision sur la plaie.
Longue vie aux Éditions Alexipharmaque et à la Contrelittérature de Jean Parvulesco !

La confirmation boréale - Jean Parvulesco


Alexipharmaque éditions Alexipharmaque éditions Adresse : BP 60359, BILLÈRE Cedex, Pyrénées-Atlantiques. 64141, France Téléphone : +33(0)6 77 68 26 71. .
cara-tm cara-tm Adresse : 8 avenue Roger Cadet, LESCAR, Pyrénées-Atlantiques. 64230, France Téléphone : 06 17 81 24 02. .